L’année 1916

10 avril 1916

Au dessus de la mer Adriatique, 2 hydravions FBA 150 ch du CAM de Venise dont l’un a pour mitrailleur l’agent Maure (n°72) et comme pilote le futur agent Plavier, sont interceptés par 3 hydravions Lohners L autrichiens. Les deux hydravions français sont descendus et doivent amerrir en catastrophe, l’un d’eux peut redécoller après réparations.

11 avril 1916

Mission spéciale organisée par la BMS pour couler un petit cargo allemand et sa cargaison. Le CAM de Venise est sollicité et met à disposition 2 FBA 150 ch dont l’un est servi par l’équipage Plavier (pilote du CAM)/Maure (n°72). Ils escortent un hydravion Short 184 mis à disposition par le RNAS armé d’une torpille. Arrivés sur zone ils repèrent le navire au mouillage près d’une petite île de la côte Dalmate. Deux Fokker EIII allemands sont également sur place et tentent une interception. Le Short 184 commence son approche pendant que les FBA s’expliquent avec les Fokkers. Le cargo prend la torpille de plein fouet et coule ! Un Fokker est abattu par le deuxième FBA. Mais le premier Fokker, piloté par un as, le descend peu après (occupants tués) ainsi que le FBA embarquant le membre de la BMS (amerrissage en catastrophe, occupants indemnes). Il rattrape et descend ensuite le Short qui tentait de s’esquiver. (...)
Description complète

22 mai 1916

A partir de Dunkerque est organisée par la Brigade Mobile Spéciale et l’Intelligence Service britannique une mission d’interception de bombardiers allemands devant lâcher sur Londres une bombe expérimentale. La petite force aérienne ainsi rassemblée était la suivante : 1 Hydravion FBA 150 ch piloté par l’EV 1 Plavier (agent n°79) avec un mitrailleur de la marine nationale. 1 SPAD A piloté par le Capitaine Lebrun (agent n°81) avec un mitrailleur de l’armée. 4 Nieuport 11, pilotés par les agents Laspalès (n°1), Letalon (n°76), Moreau (n°61) et Lacroix (n°75) 1 Sopwith Pup piloté par un officier de l’intelligence service britannique. Connaissant l’itinéraire de l’ennemi, ils partirent à sa rencontre et le contact se fit dessus de la mer du nord, non loin des dunes, face à 2 bombardiers Gotha escortés par 3 Fokker Eindecker dont l’un était armé de trois mitrailleuses synchronisées.. Le Nieuport 11 de (...)
Description complète

18 août 1916

Au dessus du front occidental, à l’intérieur des lignes allemandes, deux Nieuport 17 pilotés par les Capitaines Letalon (agent n°76) et Lebrun (agent n°81) interceptent un dirigeable Zeppelin escortés de 3 nouveaux chasseurs Albatros D I. Les deux chasseurs français foncent vers le dirigeable et le mitraillent, sans résultat. Mais Lebrun voit l’aile de son avion très gravement endommagée (le plan supérieur est pratiquement désentoilé). Il abandonne difficilement le combat. Letalon fait face pour une deuxième passe et détruit le dirigeable qui explose. Il est alors rattrapé par les 3 Albatros et doit esquiver pendant de longues minutes leurs assauts, pour finalement rentrer à sa base. La victoire sur le dirigeable fut homologuée à Letalon par le témoignage de troupes (...)
Description complète

21 août 1916

Suite à leur combat contre le dirigeable, le Capitaines Letalon (agent n°76) et Lebrun (agent n°81) effectuent une « Combat Air Patrol » sur leurs Nieuport 17 au dessus du front français. Ils rencontrent un avion de reconnaissance Albatros C escorté de deux Fokker Eindecker. Après un bref combat, Letalon abat l’Albatros C. Un Fokker tombe ensuite sous les balles conjuguées des deux pilotes, puis Lebrun descend ensuite le deuxième Fokker. Trois victoires en trois minutes, qui n’ont hélas pu être homologuées car tombées dans les lignes allemandes.

25 août 1916

L’Enseigne de Vaisseau de 1ere Classe Plavier (Agent n°79), en mission à Brindisi (Italie) effectue une patrouille à bord de son FBA 150 ch au dessus du barrage d’Otrante où il accompagne deux hydravions Macchi L3 de la marine italienne. Ils rencontrent 3 hydravions autrichiens Lohners L et un combat s’engage. Un Lohner est abattu par les Macchi italiens, mais ceux-ci sont descendus tous les deux par les autres hydravions autrichiens. Seul survivant allié, Plavier s’esquive avec son FBA.

16 octobre 1916

L’agent Roger Maure (n°72), seul survivant d’une mission secrète en Turquie pour le compte de la BMS, est évacué à bord d’un hydravion Grigorievitch M5 qui doit regagner un porte-hydravion russe sur la mer Noire. Un autre hydravion du même type l’accompagne, à l’origine destiné à un deuxième agent de la BMS mais celui-ci fut tué au sol pendant la mission. Les deux hydravions rencontrent un Pfaltz AII (copie allemande du Morane Parasol) aux couleurs turques et le combat s’engage. Maure utilise la mitrailleuse de l’hydravion en tirant de courtes rafales sur le turc. Après un long combat tournoyant, le Pfaltz est abattu et s’écrase dans la mer noire. La victoire fut officiellement homologuée par la marine (...)

8 novembre 1916

Quatre agents de la BMS (Asp Laspalès n°1, Cpt Letalon n°76, Lt Loiseau n°78, et EV1 Plavier n°79), de passage en Italie et rattachés à l’escadrille N 392 de la protection de Venise, décident de participer à une mission de bombardement du port autrichien de Pola. Ils décollent à bord de 3 Nieuport 17 et d’un FBA 150 ch piloté par Plavier, et escortent 3 bombardiers italiens trimoteurs Capronis vers Pola. Après une traversée de l’Adriatique sans histoire, ils rencontrent dès l’approche du port un groupe d’avions autrichiens : 2 chasseurs Albatros D III (série 153), 2 hydravions de chasse Hansa-Brandenburg CC, et un hydravion entièrement peint en bleu : le redoutable Oeffag H piloté par l’as Gottfried Banfield. Les deux groupes d’avions s’échangent une violente passe frontale dans laquelle l’Asp Laspalès est grièvement blessé (sans doute par les tirs de Banfield) et doit se poser en catastrophe sur le port (...)
Description complète

Liens | Contacts | Recherche
lancer la recherche