Créatures extra- terrestres

La BMS a lors de ses enquêtes a rencontré de multiples créatures inconnues dont l’origine est réputée extra-terrestre. Certaines d’entre-elles ont une organisation sociale et ont établi à une certaine époque une civilisation sur terre.

Chien de Tindalos

Cette créature quadrupède ressemble vaguement à un gros chien si l’on fait abstraction que son corps est couvert d’une sorte de pus bleuâtre corrosif et que sa langue escamotable ressemble à une seringue que le monstre utilise pour aspirer les fluides vitaux de ses proies, qui se retrouvent en général aussi vides et séchées qu’une mouche au soleil. Cette créature très puissante vit dans l’espace-temps, où elle repère et poursuit ceux qui se risquent à un voyage spacio-temporel. Elle se manifesterait dans notre dimension en apparaissant dans un angle (le coin de la pièce d’une maison, par exemple) où apparaît un nuage de fumée bleuâtre d’où sort la créature. La BMS a été témoin à plusieurs reprises de victimes de Chiens de Tindalos, mais aucun agent n’a eu à combattre directement une telle créature. Il semble que cela soit heureux, car il n’y a guère que la puissance d’une divinité cosmique aussi puissante que (...)
Description complète

Sombre rejeton de Shub Niggurath

Cette créature peut se décrire comme un grossier baobab vivant. Les « branches » sont des tentacules redoutables que la créature utilise en combat pour saisir ses proies et les porter sur les bouches purulentes qui garnissent son tronc. Cette créature est doté de trois jambes munies de sabots. Elle est assez rapide et très résistante aux armes à feu, rencontrée à cinq reprises par des agents de la BMS (Syrie 1920, Rhénanie 1923, Marseille 1926, Normandie 1935 et Arinthod 1937) il fallut utiliser des armes lourdes pour en venir a bout. La créature rencontrée en 1923 fut particulièrement redoutable puisqu’elle tua un agent de la BMS et plusieurs soldats français avant d’être vaincue par un tir de mitrailleuse. Ses sabots sont conservés dans les locaux de la BMS et leur taille donne une idée de la puissance de cette créature. Celle de 1926 faisait office de chien de garde d’une villa provençale cachée dans (...)
Description complète

Serviteur des dieux extérieurs

Cette créature très dangereuse ressemble à un gros crapaud flasque et avachi dont le ventre est garni de multiples tentacules dont plusieurs tiennent une flûte dont joue ce monstre. Visiblement insensible aux armes à feu, elle peut être blessée par des armes enchantées selon un rituel spécial. Un agent de la BMS, M. Léger, fut tué en février 1921 au contact d’une de ces créatures.

Maigre bête de la nuit

Cette créature a été rencontrée à deux reprises par la BMS (Salonique 1918 et Berlin 1920), dans tous les cas elle avait été appelée de sa dimension par un invocateur lui ayant demandé de voler discrètement un objet. Elle est en effet particulièrement adaptée à cette tâche car elle ne fait absolument aucun bruit. On peut la décrire comme une créature humanoïde à la tête cornue mais sans visage ni bouche. Son épiderme noir violacé est huileux, elle est dotée d’une queue articulée, de deux ailes membraneuses ainsi que de larges pinces au bout de ses bras dont elle se sert pour paralyser ses victimes en pinçant ses centres nerveux. Malgré son aspect effrayant, elle est relativement facile à abattre avec des armes de (...)

Vampire stellaire

Cette créature très dangereuse est invisible et se signale par une sorte de ricanement sinistre faisant un peu penser à un coassement. Elle attaque ses proies à l’aide de ses deux pinces dont un coup suffit à tuer un homme, puis elle leur suce le sang avec ses nombreux petits pseudopodes terminés par une bouche garnie de crocs. C’est à ce moment qu’elle devient temporairement visible, quand le sang de sa proie afflue dans son corps avant qu’il ne soit digéré. Les agents de la BMS réussirent à tuer une de ces créatures en 1920 lors de l’attaque des locaux de la commission alliée d’armistice à Berlin par le Major Gössler ; elle réussit à faire plusieurs tués et blessés avant d’être maîtrisée. Son corps informe s’est ensuite dissous très vite, empêchant de l’étudier plus en (...)
Description complète

Cthoniens

Ces créatures sont de gigantesques calamars vivant sous terre en troupeaux et dotés de pouvoirs télépathiques. Ils protègent les œufs de leurs petits avec jalousie et n’hésitent pas à utiliser leurs pouvoir télépathiques pour cela, ainsi la BMS observa qu’un collectionneur possédant une de leurs œufs qu’il prenait pour une curiosité géologique n’eut plus la volonté de quitter son bureau ! Deux agents de la BMS combattirent une de ces créatures qui surgit de sous la chaussée pour récupérer les œufs que les agents avaient posé dans leur voiture : le Chtonien récupéra les œufs et tua un agent avant de retourner sous terre sans que l’agent survivant, ayant vidé le chargeur de son arme, ne lui ait fait grand (...)

Larve amorphe de Tsathogua

Il s’agit d’une flaque de limon noir qui prend vie et attaque ses proies en les fouettant et en les engloutissant. Les agents de la BMS en rencontrèrent une dans un temple cthuloïde en Palestine en 1918, et durent utiliser le feu pour en venir à bout.

Y’Golonac

Mention spéciale pour cette créature unique que l’on pourrait classer parmi les monstruosités cosmiques mais dont la puissance relative fait plus penser à une créature extra-terrestre. Cette entité entre en contact avec la personne qui l’a appelée, et ce au moyen d’un rituel aussi original qu’involontaire : il suffit de lire le douzième tome du livre occulte « Les révélations de Glaaki ». Elle essaie de convertir la malheureuse victime à son culte, en cas de refus elle prend la forme monstrueuse d’un corps humain nu et obèse, lumineux, sans tête et muni d’horribles mâchoires sur la paume des mains. La BMS rencontra cette créature et l’abattit à coup de revolver en 1918 après avoir lu ce douzième tome que les services secrets de Von Bock s’étaient débrouillés pour mettre en leurs (...)
Description complète

Horreur chasseresse

Cette créature est un énorme ver ailé ondulant et muni d’une solide mâchoire. Sa taille dépasse les dix mètres de long. En mai 1918, en allant bombarder en avion Caproni un camp dans le désert de Libye où se déroulait l’invocation d’une monstruosité, les agents de la BMS rencontrèrent une de ces horreurs et réussirent à l’abattre sans perte après un combat aérien épique. En mars 1924 un affrontement aérien de grande ampleur eut lieu entre des bombardiers Breguet 14 pilotés par des agents de la BMS et plusieurs de ces créatures qui gardaient un lieu de cérémonie à la gloire de Nyarlathotep au fin fond du désert du Sahara espagnol. Les avions réussirent à abattre six de ces créatures mais elles parvirent à pulvériser un (...)

Vagabond dimensionnel

Ces créatures ont une forme vaguement humanoïde, sont dépourvues de cou et ont deux longs bras griffus. Ces créatures sont capable de voyager entre les lieux et les dimensions et sont souvent invoquées par des sorciers qui les utilisent comme bêtes de sommes. La BMS en rencontra à deux reprises, la première fois en juin 1903 (invoquée par un sorcier) et la seconde fois pendant la guerre, dans les souterrains de la bibliothèque nationale où elle fut laissée en liberté par son invocateur. Les agents réussirent à la tuer avec leurs armes de service et les archives de la BMS possèdent un jeu de photographies du cadavre de cette créature, qu’il ne fut pas possible de conserver en raison de sa décomposition très (...)

Anciens

Il est fait mention dans certains textes de ces créatures comme étant les premiers êtres vivants à avoir foulé le sol terrestre. Elles seraient à l’origine de la vie sur terre, à partir d’un minéral nommé « Cristal du premier soleil » et de certaines composantes, elles auraient crée une race de serviteurs nommés « Shoggoths ». Les tentatives ratées de création de Shoggoths furent jetées dans l’océan, et de là évoluèrent les premières cellules vivantes... Les « Anciens » furent supposés construire leur première cité sur le continent Antarctique. Un agent de la BMS fut transporté sur cette cité au moyen d’un cube spatio-temporel, il aperçut ainsi une de ces créatures ressemblant à un tonneau duquel sortent des branchies et au sommet duquel se trouve leur tête en forme d’étoile. La cité étant recouverte de glaces, il est possible que le lieu de sa localisation ait bien été l’Antarctique. Impossible en revanche de (...)
Description complète

Polypes volants

On sait que ces créatures semi-immatérielles commandant les vents et capables de projeter des rafales de vent d’une rare violence causèrent la destruction de la Grande Race de Yith. La première rencontre de la BMS avec une ou plusieurs de ces créatures eut lieu dans le Sahara sud-marocain en mars 1904 et se solda par la disparition de toute l’équipe. En juillet 1921 d’autres agents rencontrèrent une autre de ces créatures et ne purent la tuer que grâce à une lance enchantée par des rituels de magie tribale africaine, et au prix d’un tué dans l’équipe. En août 1925 trois de ces créatures s’échappèrent de souterrains du Rif dans le protectorat du Maroc, détruisant tout sur leur passage. Les agents de la BMS réussirent à les tuer en employant des moyens militaires considérables : 3 bombardiers Breguet 14 en l’air et 5 tanks Renault FT-17 au sol. Cependant un militaire fut tué et plusieurs agents et militaires (...)
Description complète

Grande Race de Yith

Ces créatures se nomment ainsi car elles auraient réussi à maîtriser les voyages spatio-temporels. Fuyant leur monde en perdition, elles se sont installées sur terre à l’époque préhistorique où elles prirent possession des corps de créatures coniques dotées en leur sommet de deux bras à pinces, d’un bras à bouche et d’un bras servant de tête. Elle bâtirent une civilisation florissante dans les jungles de l’Afrique : des agents de la BMS ont rencontré des vestiges de leurs constructions cyclopéennes à trois reprises au Congo Belge en juin 1906, au Congo français fin 1914 et dans de profondes cavernes au Maroc en 1925. Cette civilisation fut détruite par des créatures semi-matérielles nommées Polypes volants, les membres de la Grande Race voyagèrent alors dans le futur. Il leur arrive de ce futur de prendre possession de corps d’humains pour observer ou agir à notre époque. Les humains ainsi possédés retrouvent (...)
Description complète

Fungi de Yuggoth

Les Fungi de Yuggoth, littéralement "champignons de Pluton" et quelquefois nommés Mi-Go dans la littérature occulte, sont des créatures rougeâtres ailées ont un corps ressemblant à un crustacé doté de deux pinces et plusieurs pattes avec une tête à un cerveau humain changeant de couleur. Elles sont organisées en ruches et ouvrent des colonies sur terre pour y prélever des ressources minières. La BMS rencontra ces « ruches » à deux reprises : la première fois en février 1906, où elles avaient investi un monastère isolé des Alpes. La deuxième fois en octobre 1920 dans le désert de Syrie à la frontière irakienne, où ces créatures avaient investi un temple sumérien au moyen d’un portail dimensionnel. Dans les années 1930, deux futures recrues de la BMS affrontent ces créatures dans une forêt des Vosges lors de manœuvres militaires. Il est à noter que ces créatures sont extrêmement intelligentes et capables de (...)
Description complète

Liens | Contacts | Recherche
lancer la recherche