Monstruosités cosmiques

Les livres occultes possédés par la Brigade font pour les plus importants d’entre eux référence à de titanesques entités vivant aux confins du cosmos ou dans d’autres dimensions. Leur puissance est telle que les auteurs de ces livres occultes les personnifient comme étant des divinités. Plusieurs manifestations des créatures furent rencontrées par les agents de la Brigade Mobile Spéciale lors d’enquêtes, ce qui permit d’apporter la preuve de leur existence mais aussi de leur puissance.

Cthulhu

Cette monstruosité n’a jamais été rencontrée par les agents de la BMS mais elle est mentionnée dans de nombreux livres occultes. Les traces de son adoration relevées chez les créatures batraciennes nommés « Profonds » laissent croire à son existence. Il s’agirait d’une créature titanesque endormie au fond des océans dans une cité nommée « Ry’leh », et dont les adorateurs œuvrent pour le réveil. Un agent de la BMS, en affrontant des Profonds dans une grotte sur les falaises de la mer du nord en 1917 prétendit avoir été transporté dans la cité mythique de Ry’leh un court instant au moyen d’un portail magique. Rien ne permet cependant d’affirmer sa déclaration.

Nyarlathotep

Cette monstruosité est décrite comme étant le diable en personne, et a été rencontrée plusieurs fois par la BMS. D’après le savoir transmis par les ouvrages occultes, Nyarlathotep serait le messager des dieux et en particulier d’Azathoth ; mais ce dernier étant sans intelligence on peut penser que Nyarlathotep est entièrement libre de ses mouvements. Pouvant changer de forme à volonté, cette entité a la particularité de s’intéresser à l’humanité et à en provoquer la destruction où la corruption. Ainsi, en septembre 1913, des agents de la BMS réussirent à empêcher que cette entité ne prenne possession de l’Archiduc François-Ferdinand de Habsbourg, héritier de la couronne, et donc l’assassinat en 1914 provoqua la grande guerre (on peut se demander s’il ne s’agit pas là d’une revanche de Nyarlathotep). De même, en novembre 1917, la BMS découvrit que cette entité avait pris possession du corps d’un général italien (...)
Description complète

Shub Niggurath

Les livres occultes possédés par la BMS montrent que cette monstruosité est perçue comme une divinité de la fertilité par ses adorateurs primitifs. Une secte cthuloïde grecque aidée par les services secrets prussiens chercha à en réaliser l’invocation en juillet 1918 afin que Shub-Niggurath détruise grâce à ses pouvoirs toutes les cultures plantées autour de Salonique pour affamer les forces alliées stationnées sur la ville. Aucune manifestation physique de la créature ne fut rencontrée car l’invocation, qui devait comporter des sacrifices humains, fut interrompue par les agents de la BMS.

Cthugha

Cette monstruosité aurait la forme d’une gigantesque boule de feu intelligente. Un groupe d’anarchistes tenta de provoquer une de ses manifestations sur Paris le 14 juillet 1902, le jour de la fête nationale. Les agents de la BMS réussirent à les stopper avant qu’ils ne complètent ce projet diabolique, on vit dans le ciel de Paris quelques boules de feu qui disparurent quand l’invocation fut interrompue. Il semble de même qu’un corps franc allemand en tenta l’invocation en septembre 1923 au-dessus d’une zone d’entrepôts de la ville de Mayence occupée par les troupes françaises, les agents de la BMS neutralisèrent fort heureusement les invocateurs avant que ne commence le rituel.

Azathoth

Cette monstruosité (voir photo) est définie par certains ouvrages comme étant un chaos nucléaire vivant au centre de l’univers et dansant perpétuellement entourés de serviteurs jouant une mélopée cosmique. Aussi inconcevable que puisse paraitre cette légende, un sortilège existe permettant son invocation et permettre une manifestation d’Azathoth dans notre dimension. La comète de Tugunska en Sibérie (décembre 1907) serait une de ses manifestations puisque des agents de la BMS poursuivaient le déséquilibré qui en réussit l’invocation. Deux agents de la BMS perdirent définitivement la raison à la vue d’Azathoth, ceux qui restèrent conscients parvinrent à renvoyer cette entité dans sa dimension en récitant le rituel de manière inversée. Au vu des descriptions provoquées par la comète de 1907, on ne peut que frémir à ce qui ce serait passé si cette monstruosité n’avait pas été renvoyée dans sa (...)
Description complète

Liens | Contacts | Recherche
lancer la recherche